rêves mai

je m’allonge sur un tapis pour écouter une reprise de imagine

     j’anime des ateliers d’écriture avec un type très prétentieux dans une école

il parle de rimbaud tout le temps

il compare les enfants les uns aux autres

    je rate tous les trains

je ne trouve pas de bornes sncf pour acheter un nouveau billet

l’application sncf connect ne fonctionne plus

    une amie m’explique que le problème quand on veut avoir des amis c’est qu’il faut passer du temps avec eux

je suis d’accord

    voici la tristesse

    je veux présenter roxana à ma grand-mère

ça se passe dans une église

il y a beaucoup de monde

ma grand-mère est au premier rang

roxana se cache

je dis voici roxana,

mais elle se cache

     tous les pensionnaires de la villa medicis participent à une émission de radio un soir

    chasse

    je suis traquée par un ours blanc

     j’offre des gâteaux au chocolat à tout le monde et ça me plait

     travail travail plaisir travail travail travail plaisir plaisir

    le buisson ardent

    par hasard dans la rue je retrouve ma veste et mon casque perdus 3 heures plus tôt

ça étonne roxana, mais moi ça ne m’étonne pas car j’ai souvent de la chance

       des enfants

 c’est la fin du monde

 je veux protéger mes chiens

      patato et ernestine tombent et se raccrochent à une corde

     voici venu le temps

     j’ai écrit des poèmes sur la vacuité

c’est le moment de les lire

       un tout petit garçon avec les ongles peints en vert

c’est trop mignon

je lui fais des bisous sur les mains

     il faut soit prier soit plier

     un petit est tombé dans un trou sauvons-le s’il vous plait

    une femme est venue pour m’espionner elle m’apporte soi-disant des cadeaux, mais en échange elle veut un échantillon de ma salive

je lui dis non

elle est habillée en moine

je lui demande : pourquoi vous êtes habillée en moine ?

elle me dit : parce que je suis presque moine

je lui dis : et alors presque moine c’est pas moine

elle me dit, mais je viens du laos

je lui dis ça n’a rien à voir

     fanfare qui joue la marseillaise je lève les yeux au ciel

     je lis paul celan sur france culture

     j’avais une trottinette électrique noire, mais on me l’a volé

ça ne me dérange pas car aucune apparence ne dérange mon esprit  

je vois les choses telles qu’elles sont

      des enfants dont je m’occupe

     le mal n’est pas le contraire du bien

      une lecture devant tous les éditeurs et beaucoup de familles

je ne trouve plus mon texte

     un bébé me parle

     je préviens je ne sais pas poser de questions

    je connais le secret du désir

    force

    je ne sais plus quel jour on est

      énorme bagarre avec mes parents

moi contre eux

     poésie

     j’suis devenu aussi vide que ma trousse

       je dois jouer dans une pièce de théâtre

     donuts

fille très petite

hôtel

messages

     problème et solution

    je suis dans un labyrinthe c’est le soir

les gens parlent espagnol

    je décide de ne pas publier un livre

    on nous annonce la mort d’un peintre

   des cafards partout au sol

ça ne dérange pas roxana

    une dj espagnole me réveille

elle vient mixer chez nous

    je vais prendre mes livres préférés avant de partir

je vais les mettre dans ma valise

  cet ancien ami a une nouvelle copine

je m’entends bien avec elle

elle est très gentille

mais lui est toujours aussi froid et même haineux

il porte le même pull que son frère

un pull jeune et bleu

    un nouvel appartement beaucoup moins bien que l’ancien