rêves février

Note tes rêves 

Je ne pardonnerai jamais à la personne qui a brûlé la patte de Patato 

Patato a 78 ans 

Je nourris ma grand-mère 

Elle se brûle 

Ma grand-mère mange de la soupe 

Elle est dans un bain de soupe 

Des gens sont rentrés dans l’appartement en passant par la fenêtre de ma chambre 

Je leur ordonne de ne jamais recommencer 

Psychologue à domicile 

Selon Mickaël les personnes qui n’ont pas le bac ne devraient plus avoir le droit d’aider au centre bouddhiste 

Je ne suis pas d’accord 

Mon père m’offre des vêtements Gucci et Fendi 

C’est gentil même si c’est pas vraiment mon truc 

Tous ces petits animaux assoiffés

Presque mourant

Je leur donne à boire 

Patato entoure de ses pattes la tête de Roxana 

J’ai deux grands écrans 

Ces adolescents croient que je suis chanteuse 

Mais non moi j’écris vous confondez 

J’appelle Rebecca Gisler pour lui parler de mes problèmes d’écriture 

Je vis dans une maison avec pas mal de monde 

Comme si je faisais partie d’une secte 

Comme si je vivais en dehors du monde 

Je me réveille en pensant je suis réveillée

Eh oui les gens meurent 

Cette femme est ma femme 

La lame du rubis coupe 

J’écris j’écris et ce sera un diamant 

Et tant pis pour ceux qui s’offensent et que les autres me pardonnent mais l’es enfants ce sont mes mêmes à Paris ou à Göttingen 

Le directeur alité 

Ma pauvre mère me dit : et maintenant après tant d’années je ne supporte plus le café 

Elle me dit : il y a des choses que je ne supporte plus d’entendre. Il y a d’autres choses quand je les entends j’ai envie de mourir. 

Je lui dis : quoi par exemple ?

Elle me dit : les informations et les voix dans les manifestations 

Je lui dis : je comprends 

Quoi d’autre suis-je dieu 

Ah Melody tu m’en auras fait faire des conneries. Hu hu et ho à dada sur mon dos

Dieu 

Moi 

Cheval 

Frédérique me dit tu t’imites très bien 

J’essuie une tache sur une nappe avec la manche 

Certains mots ne doivent pas être dits 

Freddie Mercury 

Une fille me drague 

Jade a oublié des affaires 

Je les mets dans sa poche 

When you smile 

L’inconscient est de droite 

La malédiction commence par la focalisation 

Je nage dans une eau verte répugnante 

Si je vis je serai toujours là pour toi 

Je fume de l’eau 

Rivière 

Je deviens marteau dans cette chambre d’hôtel 

Regarder c’est écrire 

Roxana me dit que je ne m’exprime pas bien et que je ne dis que des banalités 

J’essaie de prendre ses remarques avec humilité mais je n’y arrive pas 

Mickaël Batalla est une femme transgenre 

On m’a laissé un mot anonyme dans mon hôtel 

Devant la chambre dans laquelle la petite Maylis a été vue pour la dernière fois

C’est une lettre d’encouragement mais en version méchante

Cette personne se moque de moi et me souhaite bonne chance pour la suite

Elle m’envoie des médicaments pour l’estomac en m’écrivant : tu en auras bien besoin 

Je suis devenue amie avec cette personne qui me déteste 

C’est agréable 

Mon père a une drôle de tête 

Nombreux escaliers 

J’emporte Patato à la plage dans mes bras 

Quelle mauvaise idée 

Elle a si peur 

Elle se cache sous une estrade elle veut se cacher partout 

Je la reprends dans mes bras 

Elle va mal 

Je veux rentrer 

Des hommes viennent m’agresser 

Ils sont très menaçants 

J’ai mis Patato dans une protection de plastique 

Elle rétrécit 

Elle va mal 

Elle est peut-être morte 

Une vague énorme va détruire cet endroit 

Je monte dans un char de guerre pour fuir 

Pauvre Patato pauvre Patato pauvre Patato 

Je ne veux plus parler à Roxana 

Quand elle arrive je pars 

Cuisine 

Trop cuit 

Des heures sur le feu 

Brulé 

Carbonisé 

Cette porte s’ouvre même fermée